Tout,  Voyage

UNE CROISIÈRE FLUVIALE EN ALSACE LORRAINE

Depuis une visite au salon nautique qui remonte déjà à l’année 2007, je rêvais de faire une croisière fluviale, car contrairement à un bateau à voiles, les péniches utilisées sont vraiment très spacieuses, la coque n’étant pas autant profilée, on a un espace habitable vraiment confortable et c’est beaucoup plus tranquille au niveau de la navigation, un style de vacances qui me convient parfaitement pour découvrir une nouvelle région.

Comme je pouvais prendre des congés hors périodes scolaires, j’en ai profité pour partir mi-septembre à la découverte de l’Alsace et de la Lorraine sur l’itinéraire de la Marne au Rhin avec les Canalous.

Nous sommes partis en voiture depuis Paris en direction de Languimberg, il faut compter 5 heures de route. Avant d’arriver à la base, nous avons fait un gros ravitaillement à Sarrebourg dans la zone d’activités Les Terrasses à environ 15 minutes. Je vous conseille de faire des courses avant, car au bord du canal il n’y a vraiment pas grand-chose à part quelques boulangeries.

Une fois au Port du Houillon, on est accueilli par la sympathique équipe des Canalous Alsace, les formalités sont très rapides et on nous laisse nous installer sur le bateau.
Comme je pouvais prendre des congés hors périodes scolaires, j’en ai profité pour partir mi-septembre à la découverte de l’Alsace et de la Lorraine sur l’itinéraire de la Marne au Rhin avec les Canalous.

Nous sommes partis en voiture depuis Paris en direction de Languimberg, il faut compter 5 heures de route. Avant d’arriver à la base, nous avons fait un gros ravitaillement à Sarrebourg dans la zone d’activités Les Terrasses à environ 15 minutes. Je vous conseille de faire des courses avant, car au bord du canal il n’y a vraiment pas grand-chose à part quelques boulangeries.

Une fois au Port du Houillon, on est accueilli par la sympathique équipe des Canalous Alsace, les formalités sont très rapides et on nous laisse nous installer sur le bateau.

Le bateau...

Nous avions un Tarpon 32, un bateau pour 4 à 6 personnes alors que nous sommes deux, il y a donc beaucoup d’espace.
Je suis debout partout sur le bateau, le carré est très vaste, il y a une grande table qui peut accueillir 6 personnes grâce à une rallonge, une cuisine et de nombreux ustensiles, nous n’avons manqué de rien, le réfrigérateur est grand et il y a plusieurs espaces de rangement, j’insiste sur ce point, car on aura beaucoup de mal à se ravitailler ensuite.
Deux grandes cabines avec un lit double et un lit simple, les deux sont équipées d’une douche et toilette.

Sur le pont, tout est plat, il est facile de s’y déplacer et il dispose d’une table et des chaises, je suis séduit par le bateau, il est vraiment conforme à mes attentes.
Une fois installé, on reçoit toutes les informations sur son fonctionnement. Les batteries du bateau se rechargent en électricité quand on navigue, il faut absolument une prise allume-cigare pour brancher téléphone et appareil photo… pas de problème, ils en louent sur place. Et quand on est dans un port, on peut utiliser une prise 220 V si on est alimenté sur le quai. Il faut aussi faire le plein d’eau tous les deux, trois jours. Il y a de nombreux ports sur le trajet, donc pas de soucis de ce côté-là, mais il faut quand même faire attention. C’est là où l’on découvre que nous sommes vraiment dépendants de l’électricité et du confort. Il ne faut pas hésiter à poser plein de questions, savoir où sont les disjoncteurs et le tableau électrique. Mais en cas de soucis, l’équipe de Canalous est joignable 7j/7 par téléphone et ils se déplacent même le dimanche. Nous avons aussi loué des vélos.

La navigation

Ensuite, on a reçu une formation à la navigation, on part pendant ¾ d’heure faire les différentes manœuvres, on apprend à faire demi-tour, à accoster sur le côté et à faire marche arrière. C’est finalement assez simple, le bateau répond bien, et on est limité à 8 km/h. Il nous faudra une bonne journée pour vraiment être à l’aise. Une fois au port, on nous remet un carnet de bord avec l’itinéraire, on nous explique le fonctionnement des écluses, ensuite nous pouvons partir. Il était 18 heures, on ne peut pas naviguer de nuit, mais cela nous laissait deux heures de marge alors nous avons largué les amarres et en avant pour l’aventure !

Saverne

Le port de Saverne est très agréable avec une vue imprenable sur le Château des Rohan. Il est super bien aménagé, avec une petite buvette qui propose de très bons plats à emporter sur le bateau. Nous avons donc déjeuné sur le pont en profitant du paysage avant de visiter la ville et de faire les courses. C’est une grande ville, il y a donc plusieurs commerces et une supérette dans la rue principale, nous avons pu faire un gros ravitaillement pour le retour et nous avons préféré dîner sur le bateau, car il faisait beau, mais il y a de nombreux restaurants à Saverne.

Là aussi le port est payant, 16 € pour eau et électricité, mais l’accueil est vraiment sympa, ça vaut le coup de s’y arrêter. Il faut prendre le temps de visiter la ville et de se perdre dans ses ruelles. L’Église Notre Dame de la Nativité est magnifique. On voulait rester deux jours, mais finalement nous avions envie de naviguer pour se poser en pleine nature, car jusque-là nous avons dormi tous les soirs dans des ports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image